Déclaration spéciale de Benjamin Creme 14/11/15

Extrait de Partage International de Décembre 2015 N° 328.

 

L'article du Maître : Déclaration du Maître de Benjamin Creme

Par le Maître – par l’entremise de Benjamin Creme, le 14 novembre 2015

Si douloureux qu’aient pu être pour le peuple de France les événements qui se sont déroulés récemment à Paris, ceux-ci ont ouvert la voie à Maitreya pour qu’il agisse plus tôt qu’il n’aurait pu le faire autrement.

 

Pour tragique qu’ait été leur impact sur la vie de tant de gens, Maitreya a désormais les mains plus libres. Souvenez-vous-en, et tenez-vous prêts pour sa manifestation.

 

Benjamin Creme répond aux questions à propos des récents événements survenus à Paris.

Q. Diriez-vous que les terribles événements de Paris ont eu pour effet de retarder ou au contraire d’accélérer l’émergence de Maitreya ?

R. Quelle qu’ait été la souffrance engendrée par cette tragédie, elle a ouvert pour Maitreya des portes qui sinon seraient restées fermées plus longtemps.

Q. En quoi les attentats de Paris ont-ils « ouvert des portes pour Maitreya » ?

R. Il y a eu d’une part l’appel invocatoire de l’humanité face aux nombreux problèmes du monde, et d’autre part le fait qu’un nombre suffisant de personnes de par le monde répondent à cette situation en choisissant l’amour, l’unité et la tolérance. L’énormité de la tragédie a réuni un grand nombre de gens de manière inattendue, ce qui indique que l’humanité est plus proche qu’on ne le croit de l’idée d’unité. Cette idée a influé sur la réaction des gens ; ils ont montré qu’ils étaient prêts à changer dans la bonne direction.

Q. Les Maîtres auraient-ils pu empêcher les événements de Paris ?

R. Au sein des groupes qui travaillent avec moi et même dans un cercle plus large, beaucoup de gens pensent que Maitreya n’aurait pas dû laisser ces attentats se produire. Maitreya connaît la Loi, bien sûr. Il sait jusqu’à quel point il peut interférer ou non avec notre libre arbitre.

 

Faites refluer la vague de haine

par le Maître – par l’entremise de Benjamin Creme, le 11 novembre 2001

Une période de crise s’est emparée du monde, qui rassemblera les nations d’une manière nouvelle. La peur mutuelle du terrorisme a permis d’accomplir ce qui, sinon, aurait nécessité des années de patients efforts. Qui plus est, beaucoup d’Américains commencent à prendre conscience des raisons de certaines actions extrémistes — le désespoir des multitudes en Orient, leur frustration et leur ressentiment. Ils prennent ainsi du recul sur les événements récents, et demandent à leur gouvernement de faire preuve de retenue. Par-dessus tout, un nouvel esprit de coopération se fait sentir, et un nouveau sens des responsabilités se fait jour, tant en Orient qu’en Occident.

Ainsi cette terrible attaque, qui a tué et blessé tant d’êtres humains d’un seul coup, a-t-elle eu pour effet d’attiser la flamme du changement dans un monde qui en a le plus grand besoin, et de forcer la main aux forces qui cherchent à s’y opposer. De l’horreur de ce crime peut donc naître une plus grande compréhension du besoin de justice, de liberté, et de respect de la loi, que partagent tous les hommes et femmes à travers le monde.

Comme on pouvait s’y attendre, cette tragédie a conduit les grandes puissances à unir leurs forces militaires pour frapper à leur tour, par un réflexe d’autodéfense. Il eût été de loin plus sage d’ouvrir grandes les portes des greniers et des banques, pour montrer que l’on comprend le problème, et que l’on désire s’amender. S’il ne s’agit pas de courber l’échine face au terrorisme, la guerre n’est pas non plus une réponse appropriée.

Ce n’est qu’à l’issue d’un procès équitable que l’innocence ou la culpabilité des hommes peut être établie. Ce n’est qu’en acceptant une part de responsabilité dans les conditions qui les poussent à commettre des actes barbares, que l’on pourra y remédier. Ceux qui n’ont rien à perdre n’attachent guère d’importance à la vie des autres, ni à la leur.

Nous qui sommes vos Frères aînés, nous vous donnons donc les conseils suivants : rassemblez toutes les parties concernées par les problèmes qui sont à l’origine de ces actes de violence. Ne considérez pas la vengeance comme votre seul recours, et ouvrez la porte au dialogue. Faites un effort sincère pour comprendre les motifs de plainte des multitudes, et contribuez à transformer leur vie et leur état d’esprit.

Désormais l’argent et les armes ne suffiront plus aux riches pour imposer leur volonté. Le partage des ressources est inévitable, et constitue le seul chemin possible vers la justice et la paix. Saisissez maintenant cette opportunité d’apporter réparation pour les fautes passées, et venez à bout pour toujours du chancre de la violence et du terrorisme.

Maitreya observe ce qui se passe depuis les coulisses, en attendant le moment d’émerger. De son grand cœur émane l’amour qui réconforte et protège tous ceux qui peuvent y répondre ; de sa main levée, il bénit tous ceux qui s’approchent.

Recevez son amour, et faites refluer la vague de haine.

 

Note de la rédaction Nous avons décidé de republier ici un article du Maître de Benjamin Creme qui est tout aussi pertinent aujourd’hui que lors de sa première parution.

Peut-être nos lecteurs seront-ils intéressés de savoir qu’après les attentats du 11 septembre 2001 à New York, la Hiérarchie spirituelle avait conseillé au gouvernement américain d’éviter de se lancer dans des représailles.

Il semblerait que suffisamment de gens répondent maintenant aux événements de la façon dont Maitreya a toujours su, et dit, que nous le ferions : « Mon cœur m’indique votre réponse, et s’en réjouit. »


Déclaration spéciale suite aux récents événements

Par le Maître –, par l’entremise de Benjamin Creme, le 14 novembre 2015

Si douloureux qu’aient pu être pour le peuple de France les événements qui se sont déroulés récemment à Paris, ceux-ci ont ouvert la voie à Maitreya pour qu’il agisse plus tôt qu’il n’aurait pu le faire autrement.

Pour tragique qu’ait été leur impact sur la vie de tant de gens, Maitreya a désormais les mains plus libres.

Souvenez-vous-en, et tenez-vous prêts pour sa manifestation.


Benjamin Creme répond à quelques questions sur les événements de Paris

Q. Diriez-vous que les terribles événements de Paris ont eu pou effet de retarder ou au contraire d’accélérer l’émergence de Maitreya ?
R. Quelle qu’ait été la souffrance engendrée par cette tragédie, elle a ouvert pour Maitreya des portes qui sinon seraient restées fermées plus longtemps.

Q. En quoi les attentats de Paris ont-ils « ouvert des portes pour Maitreya » ?
R. Il y a eu d’une part l’appel invocatoire de l’humanité face aux nombreux problèmes du monde, et d’autre part le fait qu’un nombre suffisant de personnes de par le monde répondent à cette situation en choisissant l’amour, l’unité et la tolérance. L’énormité de la tragédie a réuni un grand nombre de gens de manière inattendue, ce qui indique que l’humanité est plus proche qu’on ne le croit de l’idée d’unité. Cette idée a influé sur la réaction des gens ; ils ont montré qu’ils étaient prêts à changer dans la bonne direction.

Q. Les Maîtres auraient-ils pu empêcher les événements de Paris ?
R. Au sein des groupes qui travaillent avec moi et même dans un cercle plus large, beaucoup de gens pensent que Maitreya n’aurait pas dû laisser ces attentats se produire. Maitreya connaît la Loi, bien sûr. Il sait jusqu’à quel point il peut interférer ou non avec notre libre arbitre.


Peut-être nos lecteurs seront-ils intéressés de savoir qu’après les attentats du 11 septembre 2001 à New York, la Hiérarchie spirituelle avait conseillé au gouvernement américain d’éviter de se lancer dans des représailles.
Il est clair que ce conseil s’applique tout autant aux événements récents. La paix et la justice pour tous doivent être notre objectif ; partager les ressources du monde est la seule façon de l’atteindre.
Il semblerait que suffisamment de gens répondent maintenant aux événements de la façon dont Maitreya a toujours su, et dit, que nous le ferions : « Mon cœur m’indique votre réponse, et s’en réjouit. »

La rédaction a décidé de republier ici un article du Maître de Benjamin Creme qui est tout aussi pertinent aujourd’hui que lors de sa première parution.

"Une période de crise s’est emparée du monde, qui rassemblera les nations d’une manière nouvelle. La peur mutuelle du terrorisme a permis d’accomplir ce qui, sinon, aurait nécessité des années de patients efforts. Qui plus est, beaucoup d’Américains commencent à prendre conscience des raisons de certaines actions extrémistes — le désespoir des multitudes en Orient, leur frustration et leur ressentiment. Ils prennent ainsi du recul sur les événements récents, et demandent à leur gouvernement de faire preuve de retenue. Par-dessus tout, un nouvel esprit de coopération se fait sentir, et un nouveau sens des responsabilités se fait jour, tant en Orient qu’en Occident.

Ainsi cette terrible attaque, qui a tué et blessé tant d’êtres humains d’un seul coup, a-t-elle eu pour effet d’attiser la flamme du changement dans un monde qui en a le plus grand besoin, et de forcer la main aux forces qui cherchent à s’y opposer. De l’horreur de ce crime peut donc naître une plus grande compréhension du besoin de justice, de liberté, et de respect de la loi, que partagent tous les hommes et femmes à travers le monde."

 

Faites refluer la vague de haine

Partage International - novembre 2001
par le Maître —, à travers Benjamin Creme


Une période de crise s’est emparée du monde, qui rassemblera les nations d’une manière nouvelle. La peur mutuelle du terrorisme a permis d’accomplir ce qui, sinon, aurait nécessité des années de patients efforts. Qui plus est, beaucoup d’Américains commencent à prendre conscience des raisons de certaines actions extrémistes — le désespoir des multitudes en Orient, leur frustration et leur ressentiment. Ils prennent ainsi du recul sur les événements récents, et demandent à leur gouvernement de faire preuve de retenue. Par-dessus tout, un nouvel esprit de coopération se fait sentir, et un nouveau sens des responsabilités se fait jour, tant en Orient qu’en Occident. 

Ainsi cette terrible attaque, qui a tué et blessé tant d’êtres humains d’un seul coup, a-t-elle eu pour effet d’attiser la flamme du changement dans un monde qui en a le plus grand besoin, et de forcer la main aux forces qui cherchent à s’y opposer. De l’horreur de ce crime peut donc naître une plus grande compréhension du besoin de justice, de liberté, et de respect de la loi, que partagent tous les hommes et femmes à travers le monde.

Une part de responsabilité

Comme on pouvait s’y attendre, cette tragédie a conduit les grandes puissances à unir leurs forces militaires pour frapper à leur tour, par un réflexe d’autodéfense. Il eût été de loin plus sage d’ouvrir grandes les portes des greniers et des banques, pour montrer que l’on comprend le problème, et que l’on désire s’amender. S’il ne s’agit pas de courber l’échine face au terrorisme, la guerre n’est pas non plus une réponse appropriée.

Ce n’est qu’à l’issue d’un procès équitable que l’innocence ou la culpabilité des hommes peut être établie. Ce n’est qu’en acceptant une part de responsabilité dans les conditions qui les poussent à commettre des actes barbares, que l’on pourra y remédier. Ceux qui n’ont rien à perdre n’attachent guère d’importance à la vie des autres, ni à la leur.

Rassembler toutes les parties

Nous qui sommes vos Frères aînés, nous vous donnons donc les conseils suivants : rassemblez toutes les parties concernées par les problèmes qui sont à l’origine de ces actes de violence. Ne considérez pas la vengeance comme votre seul recours, et ouvrez la porte au dialogue. Faites un effort sincère pour comprendre les motifs de plainte des multitudes, et contribuez à transformer leur vie et leur état d’esprit.

Désormais l’argent et les armes ne suffiront plus aux riches pour imposer leur volonté. Le partage des ressources est inévitable, et constitue le seul chemin possible vers la justice et la paix. Saisissez maintenant cette opportunité d’apporter réparation pour les fautes passées, et venez à bout pour toujours du chancre de la violence et du terrorisme.

Maitreya observe ce qui se passe depuis les coulisses, en attendant le moment d’émerger. De son grand cœur émane l’amour qui réconforte et protège tous ceux qui peuvent y répondre ; de sa main levée, il bénit tous ceux qui s’approchent.

Recevez son amour, et faites refluer la vague de haine.

 

Date de dernière mise à jour : 12/02/2016