Infos Retraite du Teton Royal

Retraite du Teton 15 Juin au 14 juillet.

 

Description de la Retraite du Teton :

La retraite est ouverte du 15 juin au 14 juillet, et du 15 décembre au 14 janvier de chaque année. Les chélas qui en sont dignes peuvent s’y rendre en conscience projetée.

S’élevant majestueusement au-dessus des plaines des Montagnes Rocheuses du Wyoming, les pointes en forme de cathédrale, recouvertes de neige des Montagnes du Grand Teton inspirent par leur splendeur le respect, la révérence et l’admiration, même chez les observateurs les plus désin­voltes. Cet ancien foyer de lumière est dédié essentiellement à l’activité cosmique de radiation, d’expansion et de précipitation réelle du plan divin pour la planète Terre.

Deux fois par an, en janvier et en juillet, les fraternités des Maîtres, des Seigneurs divins, des anges et des hommes se rencontrent pour consulter les Seigneurs du Karma, les Veilleurs Silencieux et le Seigneur du Monde, sur la meilleure manière de réaliser ce plan.

Tout le service et toute l’activité de ce corps spirituel d’Etres divins connu sous le nom de Grande Fraternité Blanche se vouent à élever la conscience de l’humanité et à rendre possible que chaque individu connaisse une santé parfaite du corps et de l’esprit, l’abondance de toutes choses et de tous bien parfaits, et à ce que chacun apprenne ce que Dieu le Père désire qu’il manifeste pour étendre les limites de Son glorieux Royaume. Pendant toute l’année, dans les diverses retraites disséminées sur toute la planète, des frères et sœurs désintéressés préparent constamment des plans pour le pro­grès de la race, et ces plans et décrets sont présentés aux conseils semestriels dans le but d’obtenir l’approbation des Seigneurs du Karma ainsi que les dispensations et l’octroi d’énergie nécessaires à la réalisation de ces plans.

La Loi qui gouverne l’évolution de la race veut que tous les bénéfices et les bénédictions (N.d.T. : des dispensations) doivent venir par la porte naturelle de la conscience de quelques membres de la race encore incarnés et appartenant au royaume dans lequel ces bénéfices et bénédictions doivent se manifester. Cela est évident, et le long cours de l’histoire prouve au-delà de tout doute possible que, bien que toutes les découvertes, inventions et bénédiction existaient dans l’esprit de Dieu et étaient facilement accessibles à ceux qui avaient mérité le droit de vivre en Sa présence, ces dons ne devenaient pas la propriété de la race avant qu’un de ses membres n’eût saisi l’idée et ne l’eût attirée à travers les énergies de son propre monde. Même Jésus dut prendre un corps physique pour traduire à l’homme la parole de Dieu !

C’est pour s’assurer la coopération et l’intérêt d’étudiants de la vie constructifs, qui participent à ces congrès semestriels, que les membres de la Fraternité présentent leurs divers plans et pétitions. De la somme d’intérêt démontré par les courants de vie incarnés qui, dans la plus grande liberté de leurs corps intérieurs, ont le privilège de participer à ces conciles, dépend l’amplitude des octrois et dispensations délivrés aux Frères par le Conseil Karmique.

Pendant plusieurs jours avant que ne s’ouvre la grande salle d’audience, les Frères se rassemblent et pré­sentent au Gardien des Dossiers les plans et desseins particuliers que promeuvent leurs re­traites individuelles. Ces plans sont fixés sur un gigantesque tableau, et chaque retraite dispose d’une salle de conférence où l’un de ses Frères est toujours prêt à recevoir tout courant de vie ayant lu avec intérêt le plan proposé et montrant une disposition à contribuer, par les énergies de sa pro­pre cons­cience qui s’éveille, à promouvoir un tel plan. Ainsi les Frères peuvent-ils estimer combien de pro­moteurs se lèveront quand le porte-parole du Conseil Karmique demandera : « Et combien, parmi les fils des hommes, vous offriront leurs énergies et leur conscience pour promouvoir votre plan, en dépit de tout inconfort ou inconvénient personnel qu’un tel service peut comporter ? »



 

Foyers et Retraites des Maîtres de Sagesse :  La Retraite des Montagnes Rocheuses

Du 15 juin au 14 juillet 1952

 

Deux fois par an, en janvier et en juillet, la Fraternité des Maî­tres, les Seigneurs Dévas, les Anges et les hommes se rassem­blent pour conférer avec les Seigneurs du Karma, le Veilleur Silencieux et le Seigneur du Monde, sur le plan divin de la pla­nète Terre, de son peuple et de son royaume de la nature pour le cycle de douze mois. Lors de ces conseils, le plan pour l’année est re­mis à la Fraternité à travers le Veilleur Silencieux, et ses ramifi­cations sont distribuées par Sanat Kumara aux retraites et Maî­tres particulièrement dotés des talents et pouvoirs les plus ap­propriés pour accomplir son exécution.

 

Les Seigneurs du Karma siègent en demi-cercle au-dessus du grand autel qui constitue le foyer central de pouvoir pour les rencontres. Sanat Kumara, le Seigneur Maitreya et le Maître présidant pour l’année occupent une position centrale sur le po­dium. Pour 1952, c’est le Maître Sérapis Bey qui occupe cette place honoraire. Les membres de la Grande Fraternité Blanche sont assis par ordre hiérarchique face à l’autel spirituel, avec, derrière eux, leurs chélas. Dans l’atmosphère flottent les corps intérieurs d’un grand nombre d’humains attirés par le pouvoir magnétique projeté et focalisé sur cet endroit à ce moment-là.

 

Le Veilleur Silencieux, qui a accès aux centres les plus profonds de l’esprit et du cœur de Dieu, dirige la forme-pensée prédomi­nante pour l’année dans le calice de la conscience soutenue de Sanat Kumara. Puis, Sanat Kumara projette cette forme-pensée dans l’atmosphère, de manière à ce qu’elle soit visible pour tout le concile. Ce symbole contient en lui-même le message qui sera la motivation des entreprises de toute la Fraternité au travers de ses talents individuels pour le cycle entier de douze mois.

 

En janvier 1952, le forme-pensée divine reçue par Sanat Kumara a été une gerbe dorée de blé représentant la récolte des entrepri­ses, talents et services des Frères comme de chaque âme indivi­duelle. Chaque Maître a interprété le dessein, qui est le plan pour l’année, selon ses activités spécifiques dans la cause du bien. Il a montré également à l’humanité non ascensionnée qui est présente l’importance pour chacun de considérer avec atten­tion les semences greffées dans les gerbes individuelles qui lui sont offertes, et la possible récolte.

 

Lorsque Sanat Kumara a terminé de projeter la divine image-pensée, tous les membres du concile ont recréé la gerbe de blé dans leurs propres centres de pensée et de sentiments et, à un moment donné, ils l’ont dirigée puissamment dans les mondes mentaux et émotionnels de toute l’humanité. Depuis le cœur de la montagne, ce sont littéralement des millions de gerbes de blé miniatures qui ont été catapultées dans l’atmosphère du peuple de la Terre, transportant en elles du cœur de Dieu le décret de l’année.

 

Après la répartition du travail de l’année et la projection des formes-pensées, les sept Seigneurs du Karma écoutent les péti­tions et suggestions des Maîtres, des êtres humains et des repré­sentants des royaumes angélique, dévique et de la nature, et les passent en revue. Chaque retraite, Maître individuel et être hu­main reçoivent l’opportunité de présenter devant le Conseil Karmique et le concile les plans, pétitions ou entreprises propo­sés qu’ils ont conçus en tant qu’aide à l’évolution de l’humanité. Il est entièrement à la discrétion des Seigneurs du Karma de ju­ger si ces dispensations, octrois et plans sont prati­cables à une heure cosmique donnée.

 

D’un tel sollicitant ou d’un parrain, il est demandé non seule­ment de démontrer comment l’investissement de substance et d’énergie additionnelles exigée par la poursuite de son plan pro­fitera de façon permanente à la race, mais en plus de présenter aux Seigneurs du Karma les énergies volontaires proposées par les membres de la race bénéficiaire qui aideront à sa cause selon leurs capacités et leur évolution. Habituellement, dans les pre­mières soirées de la période des rencontres, le Maître s’efforce d’intéresser des individus, des élémentaux et d’autres Maîtres et de les inciter de se présenter avec lui devant le Conseil Karmi­que pour offrir leurs énergies, leur temps, leurs talents et leur ap­pui inconditionnel à l’entreprise bénéfique proposée. Les Sei­gneurs du Karma mettent dans la balance le bien spécifique qui peut être accompli, les travailleurs potentiels et la somme d’énergie et de substance qui devra être prélevée de l’entrepôt universel pour favoriser une telle cause. Leurs conclusions dé­terminent l’étendue de leur octroi.

 

Beaucoup d’individus se portent volontaires pour aider diffé­rents mouvements, et de bonnes gens sont parfois étonnés de voir dans quelles activités ils se trouvent enrôlés, car ils ne sont pas toujours conscients de leur engagement volontaire à aider les Maîtres quand ils se trouvent dans la plus grande liberté de leurs corps intérieurs.

 

Du 15 juin au 14 juillet, le concile semestriel se tiendra dans la grande retraite établie dans les Montagnes Rocheuses, à l’endroit où l’humanité s’incarna pour la première fois pour son pèleri­nage sur la planète Terre. Jusqu’au 30 juin, les Maîtres et la Fraternité sont engagés dans des conseils préliminaires, pen­dant lesquels divers plans proposés sont présentés en vue d’assurer l’intérêt et la coopération d’autant d’individus que possible. Les Seigneurs du Karma siègent du 10 juin au 5 juillet, et les jours restants sont dédiés aux délégations de pouvoirs.

 

Il sera du plus grand intérêt pour la race, le concile, la Fraternité, que le plus grand nombre possible d’humains soient présents dans leurs corps intérieurs, de manière à ce que chaque plan, pé­tition et dispensation demandés par les gardiens de la race hu­maine reçoivent l’appui et le soutien volontaires des peuples de la Terre, qui en seront bien sûr les plus grands bénéficiaires.

 

Votre coopération, s’il vous plaît !

 

Pour envoyer votre conscience aux rencontres du concile, il est nécessaire de penser à la retraite avant de vous endormir et de pro­jeter votre attention sur elle, parce que votre corps intérieur se di­rigera vers les séances sur le rayon de votre attention. L’attraction magnétique du concile attire beaucoup d’individus inconscients dont la nature est constructive, mais ils sont dans un état de somnambulisme, et même s’ils bénéficient de son rayon­nement et de sa bénédiction, ils demeurent incapables de partici­per activement au travail des conseils pour le bénéfice de la race. Tout être humain est libre de présenter aux Seigneurs du Karma ses propres pétitions, s’il croit sincèrement qu’elles se­ront un bienfait pour l’humanité. Il est connu qu’une telle de­mande a été accordée. Si vous êtes enclins à présenter une péti­tion indivi­duelle, il est sage de l’écrire par avance et de l’imprimer dans votre esprit avant de participer au meeting les nuits durant lesquelles préside le Conseil Karmique.

 

Quelques pétitions présentées par les Maîtres en

janvier :

 

1)         Dispensation pour dissoudre la cause massive de la guerre aux niveaux intérieurs.

2)         Dispensation pour obtenir la fonte progressive des capes de glace polaires avant le basculement de l’axe de la Terre en drainant l’eau dans le plus grand bassin de l’océan Pacifi­que.

3)         Dispensation pour dissoudre la cause, l’effet, l’enregistre­ment et la mémoire de la guerre atomique.

4)         Pétition pour obtenir la mémoire consécutive chez les cou­rants de vie naissants assez purs pour être les constructeurs du Nouvel Age.

5)         Pétition pour sauver l’Angleterre de l’engloutissement pen­dant les changements cataclysmiques.

 

*.*

 

Que ceux qui désirent plus d'informations sur la pratique m'en fassent la demande !

Que la Lumière soit avec vous,

Costa