Code conduite pour un disciple du Saint-Esprit

Extrait du livre ‘Le Septième Rayon’ par le Maître Saint-Germain, p. 131, aux Editions Agorma.

Code de conduite pour un disciple du Saint-Esprit

1. Sois toujours conscient que tu aspires à la pleine expression de Dieu, et consacre tout ton être et ton service à cette fin, comme il est dit si justement au Premier Commandement !

2. Apprends la leçon de l’innocuité ! N’inflige le mal à quelque parcelle de vie que ce soit, ni par la parole, la pensée ou le sentiment ! Sache que l’action et la violence physique ne sont que la moindre expression du péché !

3. N’agite pas la mer d’émotion du frère, de manière inconsidérée ou délibérée, car sache que la tempête à laquelle tu soumets son esprit refluera tôt ou tard vers les rivages de ton propre courant de vie ! Apporte plutôt de la sérénité à la vie, et sois comme le psaume le dit si bien : de l’huile sur les eaux troubles !

4. Dissocie-toi de l’illusion personnelle ! Ne permets jamais à l’auto-justification de révéler que tu aimes ta personne plus que l’harmonie de l’univers ! Si tu as raison, il n’y a aucune nécessité de le clamer ; si tu as tort, prie pour qu’on te pardonne ! En te surveillant, tu trouveras les vagues montantes de l’indignation parmi les ombres plus subtiles du droit chemin et qu’on appelle autosatisfaction.

5. Parcours gentiment l’univers, sachant que le corps est un temple dans lequel réside le Saint-Esprit qui apporte partout à la vie la paix et l’illumination. Traite ton temple de façon respectueuse et pure pour conserver à l’Esprit de Vérité une demeure convenable. Respecte et honore dans la gentillesse et la dignité tous les autres temples, sachant que souvent brûle une grande Lumière dans une enveloppe grossière.

6. En présence de la nature, assimile avec reconnaissance les beautés et les dons de son Royaume ! Ne la souille pas par de viles pensées et émotions, ou par des actes physiques qui la dépouillent de sa beauté virginale !

7. N’exprime ni ne formule d’opinion, à moins qu’on te le demande, et dans ce cas, ne le fais qu’après avoir prié et invoqué silencieusement une aide !

8. Parle seulement lorsque Dieu choisit de dire quelque chose par ta bouche ! Sans cela, reste paisible et silencieux !

9. Observe les règles de Dieu, et fais-en le rituel de ta vie, si discret que ni ton prochain ni personne ne sachent que tu aspires à la Divinité, de peur que la force de leur volonté externe s’oppose à toi ou que ton service s’imprègne d’orgueil !

10. Fais que ton cœur soit un chant de gratitude envers le Plus-Haut : Il t’a confié la garde de l’Esprit de Vie, qui choisit d’élargir à travers toi les confins de Son Royaume.

11. Sois toujours prompt à utiliser les facultés et les dons qui te sont prêtés par le Père de Toute Vie, de manière à étendre Son Royaume !

12. Ne demande rien pour toi-même, ni pouvoirs ni principauté, pas plus que l’air que tu respires ou le soleil dont tu jouis, mais utilise-les librement, sachant que tout appartient à Dieu !

13. Sois doux dans la parole et dans l’action, mais avec la dignité qui accompagne toujours la Présence du Dieu Vivant qui demeure dans le temple !

14. Remets toujours les facultés de ton être et les développements de ta nature aux pieds de la Puissance divine, en t’efforçant de manifester la perfection à travers quelqu’un dans la souffrance.

15. Que ton mot d’ordre soit gentillesse, humilité et service affectueux, mais ne permets pas que l’impression d’humilité soit prise pour de la léthargie, parce que le serviteur du Seigneur, à l’instar du Soleil dans les Cieux, est éternellement vigilant et répand constamment les bienfaits dont il a la garde.